Lun-Ven: 8.00 - 19.00
(33) 1 45 83 13 84
info@acorelis.com

« Journaux, je vous aime ! » C’est à nous, aussi, d’aider la presse écrite

« Journaux, je vous aime ! »    C’est à nous, aussi, d’aider la presse écrite

La presse écrite est en danger.

Ce week-end de début février, un événement grave s’est passé aux Antilles. Le quotidien régional « France-Antilles » a disparu et publié son ultime numéro le 1er février 2020.

Les Antilles ont le triste privilège d’être la seule région de France sans quotidien régional (la première pourrait-on craindre …)

Les citoyens français des ces 3 départements des Antilles-Guyane n’ont désormais plus que la télévision, la radio ou les réseaux sociaux comme choix pour s’informer, ou alors en lisant la presse nationale qui est souvent bien loin des préoccupations locales. Quel gâchis…

Défendons notre presse régionale ! Elle représente un morceau de la démocratie de proximité, de notre capacité à nous informer au plus près des faits.

La presse écrite nous donne un éclairage et une vision différente sur le monde. Qu’elle soit locale, professionnelle, thématique ou nationale, la presse nous aide à nous informer et à comprendre le monde. Certes, elle n’est pas toujours parfaite, elle se trompe parfois, elle peut même, rarement, être de mauvaise foi ou nous agacer, mais son rôle est essentiel et irremplaçable pour les citoyens que nous sommes.

Aux Etats-Unis, déjà plus de la moitié du territoire ne dispose pas de quotidien local. Voulons nous suivre cet exemple ?

Alors, n’hésitez pas, lisez la presse, abonnez-vous à des journaux, achetez l’information (et oui les journalistes, comme nous tous, ne vivent pas que d’amour et d’eau fraiche…) et faisons en sorte qu’il n’y ait pas d’autres régions qui se retrouvent sans quotidiens locaux !

Faites vivre la presse et les journalistes !

 

Derniere Une France Antilles

Add Your Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *